«  …La connaissance enfle, mais la charité édifie. Si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître. » 1Co 8.1&2

 

Il est indispensable de comprendre que l’Oeuvre est Accomplie et que nous n’avons rien fait pour mériter un tel salut. Lorsqu’une personne se laisse convaincre par le Saint-Esprit de péché, de justice et de jugement et accepte humblement de recevoir le Pardon de Christ, elle devient à l’instant, une nouvelle création par le seul moyen de la foi. C’est le miracle de la nouvelle naissance que Jésus enseigne à Nicodème. L’enthousiasme et la présence de Dieu au début de notre conversion fortifie notre foi en Sa Parole. 

Avec le temps, nous constatons des transformations au plus profond de notre être. Nos centres d’intérêt changent. Nous expérimentons des victoires sur le péché. Nos yeux s’ouvrent sur une réalité spirituelle jusqu’alors inconnue et incompréhensible. Nous acquérons la connaissance de la Vérité et nous découvrons qui est Dieu et qui nous sommes vraiment. 

Cependant, si le salut de Dieu est éternel, parfait et complet, nous ne devons pas oublier que nous vivons ici-bas avec un corps de mort, dans un monde corrompu dominé par Satan dont il en est le prince. Il va s’employer de différentes manières, à nous stopper dans notre foi. Par des moyens de séduction mondains ou religieux, il veut nous rendre familier (dans un mauvais sens) avec la Parole de Dieu, le Corps de Christ et notre appel. Un chrétien, né de nouveau, rempli de connaissance intellectuelle, peut devenir un de ses meilleurs agents…

Nous sommes appelés à grandir dans notre connaissance de la Parole et du caractère de Dieu. Mais cette connaissance doit s’accompagner d’une communion et d’un service auprès de nos frères et soeurs, ainsi que des perdus. Cette mise en pratique gardera nos cœurs d’un endurcissement naturel du coeur humain et nous permettra de grandir dans la Grâce de Dieu. Car c’est en recherchant une vie d’humilité et de service dans notre quotidien, que nous découvrirons les bénéfices de Sa Miséricorde infinie et échapperons à l’orgueil religieux qui sommeille en chacun de nous.  

 

Jean Cartier