« … selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. » Romains 12.3

 

Nous avons tous, chrétiens ou non chrétiens une mesure de foi, que Dieu a départie à chacun en particulier. Comment l’utiliser ? Quel est l’objet de notre foi ? Là, est toute la question !

En grandissant, les jeunes gens construisent leur propre système de croyances. Ils ajoutent foi à ce qu’ils écoutent de leurs professeurs préférés, chanteurs adulés, philosophes… sans oublier ce nouveau dieu appelé « science ». Les scientifiques affirment aujourd’hui que le Big Bang a eu lieu il y a 13,7 millards d’années et tout le monde le croit, mais ce calcul reste théorique et indémontrable. D’autant plus que la science était convaincue il y a moins d’un siècle que la matière était éternelle. Etablir ces chiffres comme des faits absolus, ou enseigner l’évolution comme une science est malhonnête. La majorité imposant son dictat, la plupart se plient et choisissent de croire le point de vue philosophique humaniste que ce monde impose insidieusement par tous les moyens (éducation, science, médias, arts…) Le Malin qui nourrit ces idées, voudrait aussi imposer ses maximes de non sens tels que « chacun Sa vérité », « si cela te convient, ou te fait plaisir… ». 

Mais que fait-on de la Vérité ? Satan essaie de l’étouffer en déifiant l’homme et rabaissant la Bible à un livre moraliste, dépassé et erroné : la Parole de Dieu, seul objet digne de notre foi, ne mérite plus notre confiance.

Mais où sont ces héros d’autrefois qui, au prix de leur vie et de leur confort personnel, combattaient pour la Vérité et la Liberté (Marie et Pierre Durant, Antoine Court, Paul Rabaut et tant d’autres inconnus morts pour leur foi). Comment cela fut-il possible ? Parce qu’ils choisirent d’édifier leur petite mesure de foi sur les Saintes Ecritures. C’est ainsi qu’ils découvrirent la puissance d’une vie de foi et d’obéissance au Christ. Au travers des injustices et des persécutions, leur foi éprouvée s’enracinait, s’affermissait toujours plus profondément dans la Vérité. Vivant d’expériences de foi, ils devinrent des hommes et des femmes de convictions, prêts à vivre et même mourir à cause de leur confiance inébranlable en leur Sauveur.

A nous aujourd’hui, d’accepter par la foi d’obéir à Sa Parole pour laisser Dieu éprouver, approuver et édifier notre petite mesure de foi. Nous porterons bien haut la lumière de Christ afin de donner une vision à notre jeunesse et l’inspirer à s’engager dans l’amour de la Vérité pour être délivrée de la tiédeur écœurante de cette génération d’enfants errants. Ils découvriront les joies merveilleuses, non seulement de vivre pour leur Seigneur, mais aussi de souffrir pour Lui, afin d’être élevés de foi en foi jusqu’à la gloire éternelle.